Masculinités. Enjeux sociaux de l’hégémonie, R. Connell, M. Hagège & A. Vuattoux (éd.), 2014

Masculinités. Enjeux sociaux de l’hégémonie

de Raewyn Connell

Sous la direction de Meoïn Hagège, Arthur Vuattoux

Paris, Editions Amsterdam, [2014], 288 p.

Prix : 25,00 €

 

connell-masculinites

 

Articulant théorie et récits de vie, Raewyn Connell dessine une cartographie complexe et nuancée des masculinités. Elle met au jour l’existence, au sein de l’ordre de genre, d’une masculinité hégémonique qui vise à assurer la perpétuation de la domination des hommes sur les femmes. Contre tout masculinisme, Connell nous montre que la masculinité hégémonique, sans cesse ébranlée et mise à l’épreuve dans le vécu des hommes, n’est ni définitive ni le seul schéma de masculinité disponible. On ne peut alors l’analyser sans s’intéresser à ses pendants, les masculinités complices, subordonnées ou encore marginalisées.

Ces textes choisis de la sociologue australienne, présentés par Meoïn Hagège et Arthur Vuattoux, démontrent que les études sur les masculinités peuvent nous servir d’outils concrets, que ce soit pour ménager un espace des masculinités possibles hors de l’hégémonie ou pour prendre à bras le corps la question de la lutte contre le VIH/sida.

 

L’auteure

Raewyn Connell est professeure de sociologie à l’Université de Sydney. Elle est notamment l’auteure de Southern Theory: The Global Dynamics of Knowledge in Social Science (2007), Gender (2002), The Men and the Boys (2000) et de Masculinities (1995).

 

Les directeurs de l’ouvrage

 Meoïn Hagège est doctorante en sociologie à l’Institut de recherche inter-disciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS), où elle travaille sur les trajectoires de détenus séropositifs aux VIH et VHC.

 Arthur Vuattoux est lui aussi doctorant en sociologie à l’IRIS, où il travaille sur les enjeux de genre dans la justice des mineur-e-s. Il est également militant de la lutte contre le sida

 

Les traducteurs

Claire Richard (chapitres 5, 6 et 7), Clémence Garrot (premier chapitre), Florian Voros (troisième chapitre), Marion Duval (quatrième chapitre), Maxime Cervulle (deuxième chapitre)

Sommaire

Introduction, Meoïn Hagège et Arthur Vuattoux

 

Première partie

La construction d’un savoir. Masculinities, études de genre et sciences sociales

  •  Le corps des hommes
  •  L’organisation sociale de la masculinité

 

Deuxième partie

 Etudes de cas

  •  Vivre vite et mourir jeune
  • Un gay très hétéro

 

Troisième partie

Les masculinités dans une perspective interdisciplinaire  : l’exemple de la santé

  •  La sexualité dans la crise du VIH/sida, Avec Susan Kippax
  •  Comprendre la santé des hommes,  Avec Toni Schofield, Linley Walker, Julian F. Wood et Dianne Butland
  • Genre, santé et théorie

 

Postface, Eric Fassin